Défense

Réalisation de testeurs d’étanchéité et de détection des fuites pour torpilles MU 90

VEGATEC propose des machines spéciales très diverses et ainsi répond à des besoins spécifiques dans des domaines stratégiques comme la Défense Nationale.

Pour répondre à une demande spécifique de la DCNS, VEGATEC a mis en œuvre tout son savoir faire pour être en mesure de réaliser des testeurs d’étanchéité et de détection de fuites pour torpilles MU 90.

VEGATEC a conçu et réalisé 2 équipements identiques pour les besoins de ce projet.

    Défense

    Equipement de test d’étanchéité à l’hélium pour torpille

    Description du besoin client :
    Etanchéité de la Torpille MU90

    La MU90 Impact est la plus récente torpille légère de troisième génération développée par le consortium franco-italien EUROTORP et utilisée par des bâtiments de surface et des aéronefs. Cet engin est destiné au domaine de la lutte anti-sous-marine.

    EUROTORP est formé des deux sociétés française DCNS devenu NAVAL GROUP (26 %) et THALES (24 %) et de l’entreprise italienne WHITEHEAD ALENIA SISTEMI SUBACQUEI  (WASS – GROUPE LEONARDA, 50 %).

    Cette torpille est assemblée sur le site d’Armes Sous-Marines de DCNS à Gassin et de WASS à Livourne.

    Ces torpilles, projet franco-italien, avaient la particularité d’être fabriquées à partir de plusieurs tronçons avant d’être assemblées au dernier moment avant leur embarquement. C’est pour des raisons de production sur divers sites spécialisés mais aussi pour des raisons de sécurité et sureté que ce mode de production a été défini.

    La torpille est constituée de 4 éléments :

    • La tête de torpille renfermant le guidage et le détonateur ;
    • Le tronçon juste derrière la tête renferme la charge explosive ;
    • Le tronçon suivant toujours vers l’arrière contient la batterie ;
    • Le tronçon suivant renferme la motorisation ainsi que le système de gouverne.

    Une fois les 4 secteurs assemblés il faut s’assurer que la torpille, prête à l’utilisation, soit étanche ou en tout cas résiste suffisamment longtemps à la pression de l’eau. En effet, une fois mise à l’eau son action se limite à quelques minutes après le lancement.

    Projet VEGATEC :
    Machine de test d’étanchéité
    à l’Hélium

    Cette machine spéciale a été conçue pour être utilisée dans des locaux contenant de l’explosif d’où un degré d’étanchéité classé « Indice de protection 55 ».

    Cet équipement à hélium devait être réglable dans son seuil de détection de concentration.

    Pour fabriquer cet équipement, VEGATEC a réalisé des études mécaniques afin de concevoir et développer une cuve équipée d’un convoyeur à galet.

    En effet, le cahier des charges précisait que l’équipement devait être opéré par la seule force humaine d’un homme alors même qu’une torpille assemblée pouvait peser jusqu’à 300K KG et mesurer environ 3 mètres.

    Cette cuve avec convoyeur à galet était équipée d’un jeu de butées préréglées de sorte à ajuster la pénétration des torpilles complètes ou partiellement assemblées tout en limitant la profondeur d’entrée des torpilles afin de pouvoir les rattraper manuellement et les extraire de la cuve après le cycle de tests.

    Une fois la torpille dans la cuve :

    • la porte à ouverture angulaire se ferme manuellement,
    • est verrouillée par un système mécanique à vis/écrou simple et puissant capable de contenir la poussée induite par la mise en pression de la cuve.

    Cette porte est équipée d’un système de joint innovant gonflable et capable de compenser les déformations et usures à venir. De plus, ce système de joint gonflable permet quand il est dégonflé de rester protégé en retrait dans sa gorge de maintien.

    Chassis

    Torpille MU90

    Process du système de test

    Mise en œuvre du test :

    • Etape 1 : Mise en place de la torpille dans la cuve ;
    • Etape 2 : Fermeture de la porte et gonflage du joint d’étanchéité ;
    • Etape 3 : Lancement du cycle de pressurisation, par un automate basé sur des séquenceurs ;
    • Etape 4 : Injection d’un mélange d’Air/Hélium réglable et jusqu’à une pression de 2.5 bars ;
    • Etape 5 : Maintien de la pression obtenue pour début du test d’étanchéité.

    Process de test d’étanchéité

    Le process mis en œuvre dans le cadre de ce projet consiste à relever une éventuelle fuite de la torpille suite à l’injection du mélange Air/Hélium sous pression dans la cuve.

    Si une fuite existe, alors ce mélange pénétrera dans les volumes morts de l’élément testé. Ainsi, la pression de la torpille augmentera du fait de cette entrée de gaz.

    L’étape suivante consiste dès lors à purger la cuve de son mélange Air/Hélium et de balayer cette même cuve à l’Air seul afin de chasser les résidus d’Hélium purgés.

    Une fois le cycle de purge terminé :

    • L’opérateur ouvre la porte et retire la torpille sur le convoyeur.
    • L’opérateur utilise immédiatement le détecteur de trace d’Hélium intégré dans le caisson de protection IP55 embarqué sur le châssis du testeur.
    • L’opérateur vérifie l’absence de relargage d’Hélium de la torpille ou de l’élément testé ce qui révélerait un défaut d’étanchéité.

    Ces équipements sont aujourd’hui encore en fonctionnement, preuve de leur efficacité et robustesse.